Visite en Aveyron chez la mère de Lapérouse

Le passage du pont de Tanus est une occasion de découvrir le village fortifié de Sauveterre de Rouergue, berceau de la famille Résseguier du Pouget.
On quitte la route de Rodez à Naucelle-gare, pour aller vers le village de Naucelle, puis quelques kilomètres au-delà vers la bastide de Sauveterre.
Les remparts ont disparu, mais on remarque le plan géométrique, qui date du XIV siècle, autour d’une belle place rectangulaire et de l’église collégiale Saint Christophe, avec 8 ilôts d’habitations formant un ensemble très authentique et plein de charme.

Les actes paroissiaux ont gardé la trace du baptême en avril 1717 de Marguerite de Résséguier, dernière des quatre enfants de noble Jean Jacques de Résséguier
(les deux frères aînés n’ont pas atteint l’âge adulte, et sa sœur aînée Anne s’est mariée en 1736 à Jacques de Genton, habitant déjà Albi), Commandant le second bataillon d’infante rie du régiment de Condé, lui-même décédé à Sauveterre en Janvier 1725, alors qu’elle n’avait que 8 ans.

Le 4 octobre 1740 sera célébré à Sauveterre son mariage avec noble Victor Joseph de Galaup, avant qu’elle ne rejoigne son domicile d’Albi, et la métairie du Gö.

Elle allait évidemment rendre visite à sa mère à Sauveterre, née Françoise de Moly (décédée en 1764), et à sa grand-mère Antoinette de Dalmas, d’où venait par héritage la grande maison familiale de Sauveterre. On prétend même à Sauveterre que son premier enfant Jean François de Galaup, futur Lapérouse, était programmé pour naître à Sauveterre près de sa grand-mère maternelle, si des évènements familiaux n’avaient pas ramené sa mère au Gö.

Plus tard, la sœur aînée de Lapérouse Jacquette Martianne épousera à Sauveterre le 30 avril 1765 Pierre Jean Antoine Dalmas de la Bessière, originaire de Sauveterre, (comme la famille d’Azemar, auteur d’un ouvrage généalogique sur Lapérouse), mais elle sera domiciliée à Villefranche de Rouergue.

L’actuel presbytère (face à la boulangerie de Sauveterre) est l’ancienne maison Dalmas, occupée par la famille Résséguier, où Lapérouse enfant a eu l’occasion de séjourner avec sa mère ; Elle comporte notamment en façade les armoiries des Dalmas. On peut aussi voir le site de l’ancien moulin à grains mû sur le ruisseau du Lézert (sur lequel est construit un pont entre Naucelle et Sauveterre) qui a été très longtemps une propriété Dalmas (donc lié à la famille de la mère de Lapérouse), actuellement transformé en habitation privée.


Pour terminer cette description, Sauveterre, ville touristique, dispose de l’excellent restaurant “le Sénéchal“, un peu onéreux. Certains préfèrent un meilleur rapport qualité-prix à Naucelle-gare ou à Castelpers.

Article publié sur le journal de bord N°10. Auteur P. Bérard

Retour haut de page