Monuments à l’Ile Maurice

Un peu de contexte

Au début de l’année 1772, Lapérouse part pour l’Isle de France en compagnie de son protecteur Arsac de Ternay qui venait d’en être nommé commandant général.
De là, il entreprend, en avril 1773, une longue expédition dans les mers de l’Inde.
Il retourne à l’Isle de France en mars 1774 et regagne la France en mai 1777 après cinq ans d’éloignement.
Promu lieutenant de vaisseau le 4 avril 1777, il est créé chevalier de Saint-Louis le mois suivant pour avoir sauvé Mahé des Indiens.
Il est initié à la franc-maçonnerie dans la loge de Brest « l’Heureuse rencontre ».

Chargé de deux voyages aux Indes orientales comme commandant de La Seine, il rencontre à l’Isle de France sa future épouse, Éléonore Broudou, fille d’un armateur nantais, devenu administrateur de la marine.

Les quatorze ans de paix de 1764 à 1778 lui permettent de consolider son expérience de la navigation en Atlantique et dans l’océan Indien, en qualité d’abord de simple officier, puis de commandant de plusieurs bâtiments du roi.
À la fin de son séjour de quatre ans à l’Île Maurice, il publie un mémoire, “Projets sur l’Inde“.

Les monuments

Monument à Curepipe (Ile Maurice)
1805 & 1897 à Curepipe ( Ile Maurice)
Monument érigé à Lapérouse en 1897 par le Comité des
Souvenirs historiques, à Eau Coulée dans Curepipe

Matthew Flinders, pendant son séjour forcé à l’Île-Maurice (de 1804 à 1810), rendra hommage à Lapérouse en visitant sa demeure et le jardin qui existaient encore et fera ériger une pierre commémorative à Lapérouse.

Texte monument Curepipe

LAPEROUSE
ILLUSTRE NAVIGATEUR
ACHETE CE TERRAIN EN AVRIL 1773 ET Y VECU
LA CAPITAINE FLINDERS DIT
In this spot he once dwelt, perhaps little known to the world but happy


CETTE STELE, ERIGEE PAR GENERAL CONSTRUCTION CO. LTD.
POUR LE COMITE DU BICENTENAIRE DE LA REVOLUTION,
A ETE INAUGUREE LE 14 MARS 1989 PAR M. ALAIN DECAUX
DE L’ACADEMIE FRANCAISE, MINISTRE DE LA FRANCOPHONIE

A LA MEMOIRE

DE

JEAN FRANCOIS GALAUP
COMTE DE LAPEROUSE
NAVIGATEUR FRANCAIS
EXPLORATEUR DE L’OCEAN INDIEN ET DE L’OCEAN PACIFIQUE
(1741 – 1788)
LAPEROUSE VECUT A L’ISLE DE FRANCE DE 1772 A 1776 ET S’INSTALLA AU MESNIL POUR SE RAPPROCHER DE CELLE QU’IL ALLAIT EPOUSER EN 1783

ELEONORE BROUDOU


EN 1785, LE ROI LOUIS XVI CHARGEA LAPEROUSE D’UNE EXPEDITION SCIENTIFIQUE DANS L’OCEAN PACIFIQUE, SUR LES TRACES DU CAPITAINE COOK.
AVEC CES FREGATES “LA BOUSSOLE” ET “L’ASTROLABE” LAPEROUSE EXPLORA LA MER DE CHINE ET DECOUVRIT LE DETROIT QUI MENE AU KAMTCHATKA ET PORTE DESORMAIS SON NOM. IL PARCOURUT TOUT LE PACIFIQUE JUSQU’EN AUSTRALIE.
FAISANT RETOUR VERS L’ILE DE FRANCE, LAPEROUSE ET SES COMPAGNONS SE PERDIRENT SUR LES RECIFS DE VANIKORO, ILE ALORS INCONNUE.
EN 1791, L’AMIRAL D’ENTRECASTEAUX FUT ENVOYE PAR L’ASSEMBLEE CONSTITUANTE A LA RECHERCHE DE LAPEROUSE ET PERIT LUI-MEME EN MER.
SUR LES MARCHES DE L’ECHAFAUD LOUIS XVI INTERROGEAIT ENCORE: “A-T-ON DES NOUVELLES DE LAPEROUSE”

Retour haut de page